LES PUBLICATIONS
D’AGRICO RESEARCH

Le segment « frites primeurs »

Le secteur agricole est en constante évolution, et la filière pommes de terre n’échappe pas aux changements et innovations, poussée par le durcissement de la législation dans le domaine de la protection des végétaux. À partir de la récolte 2020, le produit phytosanitaire Chloro IPC, très répandu, ne peut plus être utilisé pour le stockage à long terme des pommes de terre. Cela aura un effet sur le marché des produits tels que les frites.

Le secteur agricole est en constante évolution, et la filière pommes de terre n’échappe pas aux changements et innovations, poussée par le durcissement de la législation dans le domaine de la protection des végétaux. À partir de la récolte 2020, le produit phytosanitaire Chloro IPC, très répandu, ne pourra plus être utilisé pour le stockage à long terme des pommes de terre. Cela aura un effet sur le marché des produits tels que les pommes de terre à frites.

La transformation des pommes de terre primeur destinées à l’industrie de la frite commence normalement vers la mi-juillet. Les variétés de pommes de terre appartenant au segment « frites primeur » sont utilisées à cette fin. Par exemple, les variétés Agrico Première et Sinora, ainsi que la nouvelle variété Ravel, sont largement utilisées dans ce segment. Les variétés gratuites Anosta et Frieslander sont également utilisées pour les frites primeur.

Une variété primeur à frites se caractérise par un cycle de croissance plus court, ce qui englobe la germination, le développement du feuillage, éventuellement la floraison, la tubérisation, la croissance et le gonflement des tubercules. Ces variétés absorbent peu d’eau vers la fin du cycle végétatif, d’où une teneur en matière sèche des tubercules d’environ 22% (UWW 400). Ce sont des caractéristiques intéressantes pour le secteur de la transformation.

La plante acquiert la matière sèche par le processus de photosynthèse, qui est effectué par le feuillage. Un cycle de croissance rapide signifie que la période pendant laquelle la photosynthèse peut avoir lieu est plus courte, et par conséquent la production est moindre. Les variétés de pommes de terre à frites primeur ont donc des rendements relativement faibles. Les producteurs de variétés primeurs à frites sont récompensés par un prix plus élevé pour les pommes de terre.

La sélection de nouvelles variétés adaptées au segment « frites primeur » est un défi. Personne n’est encore parvenu à obtenir des variétés qui remplissent les trois critères souhaités pour ce segment, au cours d’un cycle de croissance de 90 jours :

  • Teneur en matière sèche suffisante
  • Suffisamment granuleuse
  • Tubercule suffisamment long

Une pomme de terre précoce peut produire des tubercules longs et granuleux tôt au cours du cycle de croissance, mais pas avec une masse volumique de 400. Les tubercules granuleux à forte masse volumique sont également possibles, mais ces tubercules restent souvent de forme ronde. Les variétés à frites telles que Première et Sinora donnent des tubercules relativement ronds. Ceux-ci conviennent moins à la fabrication de nombreux produits de l’industrie de transformation.

L’industrie des frites choisit de commencer la saison avec des variétés à frites précoces, maintenant que les pommes de terre peuvent être stockées pendant des périodes de plus en plus longues. Par exemple, des variétés telles que Fontane, Agria et Marquis peuvent désormais être conservées d’octobre à mi-juillet. Ces variétés pourraient potentiellement être stockées encore plus longtemps, mais l’interdiction de Chloro IPC, un produit très répandu, signifie que le stockage à long terme des pommes de terre deviendra plus difficile et plus coûteux. Les pommes de terre peuvent être conservées plus longtemps lorsqu’elles sont stockées à des températures plus basses, mais il existe un risque de « sucrage » induit par le froid. De plus, la réfrigération pendant les mois les plus chauds consomme beaucoup d’énergie électrique. Pour ces raisons, le marché des variétés à frites primeur devrait continuer d’exister pendant longtemps. Nous continuerons quoi qu’il en soit à chercher des variétés qui ne sucrent pas à basse température ainsi que des variétés à longue dormance. Enfin, l’industrie de la transformation a besoin de variétés à frites primeur qui correspondent aux autres variétés en termes de couleur de chair (à la fois plus blanches et plus jaunes que la Première).